Les origines fictionnelles de la réalité virtuelle et d’Internet

Voici une infographie trouvée sur le site historydegree.net. Elle présente les étapes marquantes de l’histoire de la réalité virtuelle et augmentée, dont les racines se trouvent dans l’imaginaire des années 1930. Le  temps de développement et de maturation de cette technologie s’étale donc sur près d’un siècle, même si la R&D dans ce secteur s’est particulièrement accélérée depuis les années 1980. La commercialisation massive des casques de réalité virtuelle est présentée comme une révolution technologique depuis quelques années, annoncée comme une mutation comparable à la mise sur les marchés de la télévision et d’Internet. J’ai présenté une histoire de la réalité virtuelle dans le livre Télécommunications et science-fiction (2008) en libre consultation sur Google Livres, et qui avait pour ambition de montrer les liens entre science-fiction et politiques d’innovation dans le secteur de la réalité virtuelle particulièrement, mais aussi dans d’autres secteurs connexes, des télécommunications et de l’informatique. Puis, cette approche a été renforcée dans le livre de 2018 La réalité virtuelle, de la science-fiction à l’innovation. La quantité d’œuvres de fictions consacrées à cette technologie ne cesse d’augmenter et d’impulser des représentations originales dans les méthodes de créativité et de R&D. Les cyberpunks ont bien évidemment joué un rôle crucial dans la construction des représentations collectives du futur du virtuel. L’infographie ici présentée évoque une œuvre qui n’a pas été étudiée dans ces deux publications, Pygmalion’s spectacles, de Stanley G. Weinbaum (1935). Cet auteur met en scène le professeur Albert Ludwig, inventeur d’une paire de lunettes qui permet  d’accéder à « a movie that gives one sight and sound […] taste, smell, and touch. […] You are in the story, you speak to the shadows (characters) and they reply, and instead of being on a screen, the story is all about you, and you are in it. ». Les historiens de la réalité virtuelle citent aussi la nouvelle The Man who awoke » (1933), de l’écrivain Laurence Manning, dans lequel les utilisateurs d’une machine s’immergent dans un monde artificiel.

De même, des représentations avant-gardistes d’Internet se trouvent dans la science-fiction à la fin du dix-neuvième et au début du vingtième siècle. En 1898, Mark Twain rédigea une nouvelle intitulée From the London Times in 1904. Une invention est nommée Telectroscope et décrite de la façon suivante :

            « As soon as the Paris contract released the telelectroscope, it was delivered to public use, and was soon connected with the telephonic systems of the whole world. The improved ‘limitless-distance’ telephone was presently introduced and the daily doings of the globe made visible to everybody, and audibly discussable too, by witnesses separated by any number of leagues » (…)

            « …day by day, and night by night, he called up one corner of the globe after another, and looked upon its life, and studied its strange sights, and spoke with its people, and realized that by grace of this marvelous instrument he was almost as free as the birds of the air, although a prisoner under locks and bars. He seldom spoke, and I never interrupted him when he was absorbed in this amusement. I sat in his parlor and read, and smoked, and the nights were very quiet and reposefully sociable, and I found them pleasant. Now and then I would hear him say ‘Give me Yedo;’ next, ‘Give me Hong-Kong;’ next, ‘Give me Melbourne.’ And I smoked on, and read in comfort, while he wandered about the remote underworld, where the sun was shining in the sky, and the people were at their daily work ».

Des inventions comme le sterecoscope (1838) ou le kinetoscope (1891) ont probablement inspiré ces fictions, à une époque où les progrès des médias permettaient une accélération de la transmission des informations, ce qui occasionna un partage de meilleure qualité des découvertes techniques et scientifiques, et le succès de la révolution industrielle. La science-fiction joua un rôle non négligeable, en popularisant les innovations et en envisageant leur diffusion massive dans le futur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close