L’intelligence artificielle dans la science-fiction

Le thème de l’intelligence artificielle est très présent dans la science-fiction, depuis les années 1960. Le film de Stanley Kubrick 2001, l’odyssée de l’espace, a contribué à populariser des thématiques circulant dans les communautés scientifiques à la pointe du développement de l’informatique. L’IA est présentée comme un élément central pour la gestion d’un vaisseau spatial menant vers Jupiter. L’ordinateur Hal 9000 est devenu un problème qu’il faut débrancher afin d’éviter de mettre en danger la vie de l’astronaute présent dans le vaisseau spatial. L’IA est présentée comme une entité plus intelligente que les humains, ce qui pose un problème, dans la mesure où elle se révolte contre le passager.

Isaac Asimov a contribué à la réflexion éthique sur l’intelligence des robots. Ses lois de la robotique sont devenues des éléments incontournables dans la conception de machines pensantes et l’innovation technologique en général. Le thème de la révolte des machines est présent depuis les débuts de la science-fiction. Le mythe du Golem est en partie à l’origine de cette mythologie, qui contribue à réfléchir sur les dangers d’une science sans conscience et sans contrôle éthique.

La franchise Terminator a par la suite envisagé un avenir apocalyptique, dans lequel une intelligence artificielle s’est émancipée du contrôle de ses créateurs pour provoquer la destruction de l’humanité à l’exception de quelques rebelles survivant dans un décor cataclysmique dans lequel les robots traquent les humains comme s’ils étaient de vulgaires parasites.

Dans les années précédant l’an 2000, l’humanité craignait un gigantesque bug informatique qui aurait pu mener à des difficultés économiques importantes, surtout dans les sociétés industrielles dépendantes de l’informatique et de l’intelligence artificielle.

Puis, la peur de l’intelligence artificielle a muté, sous l’influence des idéologues du transhumanisme. La théorie de la singularité annonce le développement de machines plus intelligentes que l’humanité dans les années 2030-40. Cette perspective suscite de nombreux fantasmes, souvent relayés dans la science-fiction. Les innovations ne font plus seulement rêver les potentiels consommateurs. Ces derniers s’interrogent grâce aux films et aux romans sur les conséquences inhumaines, voire antihumaines d’un progrès technologique hors de contrôle.

Le courant collapsologique pousse cette réflexion à son maximum, craignant un effondrement de la civilisation industrielle à moyen terme, l’humanité devenant incapable de réactiver et de gérer une technostructure devenue trop complexe, suite à une catastrophe globale, comme une pandémie planétaire ou une mutation naturelle majeure.

Cette infographie, trouvée sur Internet, montre la corrélation entre l’imaginaire science-fictionnel et les innovations technologiques dans le secteur de l’IA. Les spéculations sur le futur de la collaboration entre l’humanité et les machines contribuent à structurer les représentations collectives à l’origine d’idéologies technopolitiques, tantôt technophiles et innovistes (comme le transhumanisme)  et tantôt critiques (comme la collapsologie, et certaines formes de néo-luddisme).

L’imaginaire est nécessaire pour penser le futur, et éviter que les scénarios les plus sombres se réalisent. La science-fiction peut donc servir une critique de la technoscience, figurant des conséquences possibles d’une utilisation non maîtrisée des découvertes scientifiques et technologiques. Elle peut aussi être au service du progrès de l’humanité, challengeant les chercheurs et les organisations pour mettre au point de nouveaux produits vertueux et positifs, alimentant de la sorte la dynamique spirituelle du capitalisme technologique, sans cesse à la recherche d’innovations  susceptibles de renouveler l’attractivité consumériste du système productif.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close